Archives de catégorie : Lectures

Quatre petits coins de rien du tout

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Quatre petits coins de rien du tout
Jérôme Ruillier

Petit Carré joue avec ses amis les petits ronds, mais lorsque la cloche sonne il ne peut pas rentrer par la porte comme ses amis.
Malgré tous ses efforts, Petit Carré ne sera jamais rond, alors chacun cherche une solution pour lui permettre d’entrer dans la grande maison.

On se prend facilement au jeu et on recherche comment le carré peut arriver à entrer dans la maison des copains ronds. Et si la solution venait de tous?

Un album (aux illustrations très symboliques) qui permet d’aborder simplement l’inclusion , la différence, l’entraide, la solidarité…

A lire et à relire

Aux éditions Bilboquet, 2006

 

 

 

Apprendre à tomber

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Apprendre à tomber
Mikaël Ross

Depuis la mort soudaine de sa mère, la vie bien organisée de Noël vole en éclats. Il a rencontré cet homme étrange à la barbe blanche qui a dit qu’il ne pouvait plus rester seul. L’homme a dit aussi que Noël devait déménager, loin de Berlin, loin de chez lui. Mais lui, Noël, il veut rester ici, à Berlin, dans le vieil appartement qu’il a toujours connu. Mais Noël n’a pas le choix, il doit se plier à la volonté des autres… Il est envoyé dans un établissement de soins, où il y a d’autres personnes handicapées, comme lui… « Tu verras – a dit l’homme : ici c’est spécial, différent des autres centres, chacun a son appartement et doit apprendre à se gérer, tu y seras bien ».

C’est la première fois de sa vie que Noël vit seul. C’est aussi la première fois qu’il doit faire avec autant d’autres personnes. Pas facile quand on a été protégé par un amour maternel immense et inconditionnel.

A qui peut-il faire confiance ?
Qui peut-il aimer ?
Qui l’aime vraiment ?

Editions Sarbacane, 2019

On se laisse tout simplement emporter par le récit et le graphisme. Les dialogues sont très réalistes et les moments de vie sont justes, sincères… ni trop ni trop peu.
Une fois le roman graphique terminé, on est plongé dans le contexte grâce à une immersion de l’auteur dans le lieu décrit et son histoire.
A lire sans modération.

 

Arthur ou la vie de château

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Arthur ou la vie de château
Bastien Griot – Henoch Nsangata

Arthur est un jeune trisomique de douze ans qui vit la semaine dans un institut médico-éducatif et le week-end chez ses parents. Son jeune frère, Ronan, perçoit les différences qui les séparent et les difficultés qu’elles engendrent au quotidien. Il perçoit aussi la richesse du monde intérieur de son grand frère.

Des ronds dans l’O jeunesse

 

Le Petit Prince cannibale

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Le Petit Prince cannibale
Françoise Lefèvre

Femme déchirée, femme déchaînée, la narra-trice de ce livre est, avec toute sa passion, un écrivain qui tente de raconter l’histoire de Blanche, une éblouissante cantatrice que la mort ronge vivante. Mais elle est d’abord la mère de Sylvestre, l’enfant autiste qu’elle veut à tout prix faire accéder à la vie et au monde des autres. Or le petit prince cannibale en ce combat dévore les phrases, les mots de la mère écrivain. Et dès lors c’est un véritable duo concertant qui s’élève dans les.. pages du livre entre deux voix, entre deux femmes, l’une, superbement triviale, s’affrontant à tous les interdits et préjugés qui menacent son enfant, l’autre, la romancière,  passion-née, dont les espoirs et les désespoirs se mêlent à ceux de Blanche, son héroïne.

 

L’enfant bleu

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

L’ enfant bleu
Henry Bauchau

A Paris, dans un hôpital de jour, Véronique, psychanalyste, prend en charge Orion, un jeune adolescent gravement perturbé. Malgré ses difficultés, elle discerne qu’il est doué d’une imagination puissante et entreprend de l’orienter vers le dessin et la sculpture. Les chemins de la création et ceux de la vie quotidienne sont semés d’incertitudes et d’échecs, mais dans ses « dictées d’angoisse », Orion parvient à s’ouvrir à la parole et à mettre en mots ce qui le hante. Au fil des années et suivant des voies inusitées, l’œuvre – l’œuvre intérieure et l’œuvre artistique – apparaît et s’affirme.

Le délire, la confusion, les surprenants effets de l’art en actes, la patience des déliants qui partagent les efforts du « peuple du désastre » (les handicapés), le mystère indicible de la souffrance que combat l’opiniâtre espérance, tels sont les thèmes de ce livre où Henry Bauchau a versé beaucoup de son expérience de la psychose et de l’analyse pour atteindre, au-delà du vécu, à la vie du roman. Sous le signe de l’espoir, la présence fugitive de « l’enfant bleu » éclaire Orion et Véronique sur un chemin de compassion.

 

 

Simple

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Simple
Marie-Aude Murail

Ssimple dit « oh, oh, vilain mot » quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit  » j’aime personne, ici  » quand il n’aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud’hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges.

Il a trois ans et vingt-deux ans.  Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s’occuper de Simple.

Simple a un autre ami que son frère. C’est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie à la mort. Il va tuer Malicroix, l’institution pour débiles où le père de Simple a voulu l’enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin.

Alors le jour où Kléber a l’idée d’habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

Gabin sans limites

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Gabin sans limites – Mon amour de fils autiste
Laurent Savard

Gabin a deux ans et demi et il ne parle toujours pas. La pédiatre ne s’inquiète pas pour lui. « Peut-être n’a-t-il rien à dire ? » suggère-t-elle. Elle prend Gabin et le pose sur la balance. « Alors, voyons voir combien tu pèses. Non, mon lapin, arrête de bouger. Ah, un futur sportif, l’animal ! À la louche, on va dire douze kilos cinq. Allez, treize, ça porte bonheur ! »
Un fils autiste, un père artiste, et le livre de leur vie. Drôle, tendre, grinçant, zébré de poésie et d’énergie. Bourré d’amour. Laurent Savard et Gabin y mettent le feu aux préjugés.

 

Dans les yeux d’Emma et Teddy

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Dans les yeux d’Emma et Teddy
Zohra Meghraoui & La Grande Alice

Comment aborder la thématique de l’autisme, de façon et pédagogique, par des scènes tirées de situation du quotidien ?

« Dans les yeux d’Emma et Teddy » tente d’y répondre sans prétendre en représenter toutes les formes, et vous guide dans la manière de gérer ces diverses problématiques tout en y apportant une bienveillance éducative.

Ce livre s’adresse à toute personne qui côtoie un enfant autiste dans un cadre privé ou professionnel. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les troubles du spectre autistique, cette BD est indispensable.

 

L’autisme expliqué aux non-autistes

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

L’autisme expliqué aux non-autistes

Comment fonctionne le cerveau d’une personne autiste ? Pourquoi cette dernière a-t-elle besoin de rituels ? Les autistes ont-ils un sens de l’humour différent ? Autant de questions concrètes et vécues, parmi une cinquantaine d’autres, auxquelles Brigitte Harrisson et Lise St-Charles répondent ici, pour nous aider à mieux comprendre les personnes autistes et à mieux répondre à leurs besoins au quotidien. Elles nous dévoilent des pistes inédites issues des neurosciences, de leurs recherches cliniques mais aussi de l’expérience de Brigitte Harrisson, autiste, et de l’écrivaine Kim Thúy, mère d’un fils autiste.

 

« Les besoins des autistes sont presque toujours interprétés de la même manière, soit à partir du cadre de référence des neurotypiques.

L’analyse d’un comportement à partir de son propre cadre de référence est toujours délicate. Si on ne connaît pas le cadre de référence de l’autre, on peut faire des erreurs majeures.

L’autisme est un problème de connexions, de liens. Les neurotypiques n’ont pas été habitués à tenir compte de l’ensemble du cadre autistique pour lire les besoins et les compétences autistiques. « 

Trois points de vue sont apportés dans ce livre :

  • Celui de l’autiste
  • Celui du parent
  • Celui du professionnel expérimenté

Un livre écrit d’une manière simple et pragmatique pour mieux comprendre l’autisme, et donner des clés, des conseils pour (mieux) aider. »

 

Bettina Dupin – Autiste, j’ai le droit de m’instruire

Une lecture partagée, une vidéo, une expo…
Tout ce qui peut nous nourrir au quotidien.

Bettina Dupin
Autiste, j’ai le droit de m’instruire

Ce livre est un guide pratique accessible à tous (parents, enseignants, autres professionnels) pour savoir comment pratiquer une éducation structurée auprès d’un enfant autiste.

L’auteure, Bettina Dupin,  est enseignante comportementaliste et béhavioriste maîtrisant les approches PECS®, TEACCH, ABA-VB), formatrice en pédagogies différenciées (Freinet, Oury, Montessori), directrice d’établissements et de services sociaux et médico-sociaux, et  présidente d’association engagée (Autisme Ensemble 44).

Elle s’appuie sur la pensée autistique pour construire une pédagogie individualisée, tout en insérant diverses approches, s’enrichissant de leurs apports mutuels pour mieux adapter la pratique à chaque individu. Son livre regorge de ressources et d’exemples concrets.